Avertir le modérateur

23/12/2008

Je Me Souviens Que J’Etais Séropositif

 L'Innocence ....

Mais je ne veux plus l’être.

Comme l’enfant que je suis resté, je suis et me crois immortel.

Rien ne peut me tuer, me dis-je, rien ne peut m’atteindre, je ne mourrai pas, pas de ça, du Sida, ni d’autre chose d’ailleurs, croix de bois, croix de fer, si j’mens, j’vais rotir en enfer.

Je ne veux plus être séropositif, je veux vivre, m’envoler, m’extraire, m’aérer.

Je veux voir les gens comme avant, je veux les voir innocents, même si c’est pas vrai, m’en fous, je veux les aimer, comme quand j’étais vierge de tout, les serrer dans mes bras, leur montrer la Grande Ourse et la beauté d’une seconde, l’éternité.

Je veux retrouver mes vingt ans et demi, mon insouciance, ce trésor, je ne veux plus de "ça" dans mon sang.

Je veux partir pour d’autres contrées, t’emmener avec moi, dans le cou t’embrasser, ta main caresser, te faire rêver poulette, bord de mer, te conter fleurette, rire aux éclats, même d'obus, danser, virevolter.

Je me dis que voilà, si je décide que, alors tout, tout peut recommencer, je peux être à nouveau cet étrange garçon qui, sous la pluie, trouvait que tout de même, elle était belle, la Vie.

Je veux vivre comme c’est pas possible, tournoyer pour toujours et à jamais.

Je ne veux plus de "ça", de "ça" dans mon sang.

Comme on arrête de fumer, de boire, de trahir ou de se trahir, pour la nouvelle année, je voudrais, s’il vous plait, arrêter d’être.
Séropositif.

Tel l’enfant que j’étais, à nouveau, je voudrais être immortel.
Insubmersible.

Me baigner.

Aimer.

Puis, m’en aller.

Comme je suis venu.

Innocent.


podcast

"Je suis mort du Sida mais le Sida n'est pas mort avec moi" [Hervé Guibert] ... Mais il mourra avec moi, Hervé, je t'en fais le serment, sinon, croix de bois ....


21:46 Écrit par Josey Wales dans HIV, Mon Amour, L'Epris | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : sida, séropositivité, sang, des regrets, pluie, enfance, innocence |

Commentaires

A part retrouver tes vingt ans, même et demi, et encore que, je crois que le reste demeure possible encore. Je le veux. J'en suis sûr.

Écrit par : Olivier Autissier | 23/12/2008

t'embrasse.....

Écrit par : mrsclooney | 23/12/2008

On se baignera,
même que sous la pluie c'est encore meilleur,
On s'aimera,
encore mieux que le chante Léo,
Toi ou moi,
Toi et moi,
On ne s'en ira pas de sitôt,
parce qu'on a plein de trucs à faire,
et que le petit con, avec sa tronche d'oursin,
il se tient à carreau
(je suis là, Amour de moi, tellement pas loin, pire qu'Avast, je le dévaste)
Flippe pas, t'as l'extra-ball.
Y'a pas de destins communs,
C'est chacun le sien.
Et en plus,
t'es le mien.
Positif !

Écrit par : bénédicte | 24/12/2008

Que dire, à part que mes soucis me paraissent bien anodins finalement... Mais je vois que tu as de la volonté alors c'est du positif... Je suis avec toi

Écrit par : Lena26 | 24/12/2008

Je vous ai vu passer sur mon blog grâce à blog it express. Je ne regrette pas d'être curieuse. Vous avez un talent pour soigner vos maux par des mots poignants, dans un style cinglant, acide et tendre à la fois. Je reviendrai vous lire...en attendant que cette fin d'année vous sourit, à vous monsieur l'écrivain des angoisses qui prennent nom!

Écrit par : cathiminie | 24/12/2008

Hervé ...
Ca fera 17 ans samedi ... 17 ans que j'ai passé la dernière nuit de sa vie à le lire, toutes les heures de la nuit, du coucher au lever du soleil ... et à apprendre au matin qu'il était mort ... comme mort avec moi, en ma compagnie, dans la Charente-Maritime de son adolescence ...
Comme lorsque je le croisais presque chaque jour à Paris, rue Raymond Losserand, sa haute silouhette, sa démarche fatiguée mais son port fier, son visage émacié, ses yeux saillants ...
Cette nuit du 26 eu 27 décembre 1991, je n'ai jamais pu me départir de l'idée qu'il était mort à mes côtés, avec moi, qu'il avait accompagné ma lecture folle, à la limite de l'asphyxie, en apnée émotionnelle, jusqu'à son dernier souffle ...

Accroche-toi aux mots de Bénédicte, ils sont forts, ils sont l'avenir, le vrai positif. Les mots sont plus forts que tout quand ils font sens.

Écrit par : Manue | 25/12/2008

Kan on l'a pas, c'est un peu pareil tu sais nivo contraintes. Bien sûr ke les tiennes sont surement archi-lourdes. Moi franchement, j'en voudrais pas. Mais kan on aime vivre en oiseau, le moindre poids est vécu comme une cage. La famille par exemple peut être un vrai sida. La religion. L'éducation. Le regard de la société.

Après, cki est cool dans toute cage, c'est k'elle est destructible. La liberté de mes 20 ans et demi, j'la retrouve à chaque fois ke j'ai défoncer une nouvelle porte. Kitte à saigner, tu respires. Ce serait triste k'il y ait plus de portes à défoncer en fait. Ca occupe de défoncer des portes. La liberté finalement, des fois, c'est vide.

Écrit par : wajdi | 25/12/2008

Comme dit, Lena26 : "que dire ?"

Surtout après vous avoir lus ..

Y'a des mots, des phrases entières qui font mouche, me secouent la carcasse, me font dire que, ça va, allez, faut que je trace, et m'accroche aux mots de Bénédicte, continuer à défoncer des portes, moi qu'aime ça, vivre en oiseau, ou même, partager une cage.

Ouais, on va y aller, se baquer.

Merci d'être passés ...

Écrit par : Josey Wales | 25/12/2008

je sais pas pourquoi tu passes sur mon blog, je sais pourquoi je passerai sur le tien.

Écrit par : zelapin | 31/12/2008

Bon ben voilà, je suis ému encore une fois.
Bordel !
ça fait chier cette merde !
J'dirais pas : je comprends. Je crois que c'est pas vraiment possible.
De l'empathie oui...à revendre.
ça te sert sans doute à rien.
Paraît qu'y a moyen...malgré "ça" dans le sang, avec "ça" dans le sang de vivre quand même bien, fort et innocemment.
Mais le chemin pour y arriver, j'imagine qu'il est plus que plus difficile à trouver.
Et comme dit l'autre y'a nos batteries de chercheurs dans le monde qui seraient bien capable de trouver un truc avant le crépuscule...
Take care !
et pour cette nouvelle année qui commence, suis le lapin blanc dans ta tête, on ne sait jamais !

Écrit par : palim | 31/12/2008

J'ai navigué un moment sur ton blog, j'ai lu, j'ai été émue, je me suis interrogée...sur moi, mon regard sur les autres, ce que je fais ou ce que je ne fais pas..
Je suis touchée, voire bouleversée, ces textes j'ai l'impression de les connaitre..Ils ressemblent pour certains à une écriture que je connais bien..Souvenirs..J'ai mal au coeur mais cela n'est rien!
Douce année 2009..
Je reviendrais

Écrit par : mllemiracle | 31/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu