Avertir le modérateur

26/01/2009

Un Blog Ne Peut Pas Mourir

Où Quand Le Ver Est Dans Le ... Free

- Que fais-tu ?
- Je cherche …
- Tu cherches quoi ?
- Un sujet.
- Pour quoi faire ?
- Pour écrire un billet.
- Un billet ? … Pour ton blog, tu veux dire ?
- Voilà oui.
- Pourquoi ?
- Comment ça, pourquoi ?
- Ben, oui. Pourquoi cherches-tu un sujet ?
- Je viens de te le dire : pour écrire un billet sur ce blog.
- Oui, j’ai bien compris. Mais si tu cherches un sujet, c’est que tu n’en as pas. Exact ?
- Exact . Mais je ne désespère pas d’en trouver un.
- Pourquoi ?
- Mais pour écrire un billet !
- Oui mais pourquoi écrire un billet si tu n’as pas de sujet, donc, à priori, rien à dire.
- […]
- Ca y est, il boude !
- Non ! Je ne boude pas !
- Si, tu boudes.
- Non. Je t’emmerde !
- Aussi. En réalité, tu m’emmerdes en boudant.
- […]
- Pardonne-moi d’insister mais pourquoi te forcer à trouver un sujet pour écrire un billet sur ce blog ? Pourquoi ne pas attendre qu’il te vienne naturellement ?
- Parce qu’un blog, c’est comme … Comment dire ? … C’est comme ..
- Un Tamagochi ?
- Voilà oui. Un Tamagochi. Faut le nourrir, quoi. L’alimenter. Sinon ..
- Sinon quoi ?
- Ben sinon, il va mourir.
- Un blog ne peut pas mourir.
- Qu’est-ce que t’en sais ?
- Rien. J’en sais rien. Je disais juste ça pour te rassurer.
- Tu crois qu’il me survivra ?
- Qui donc ?
- Mon blog.
- Ah … C’était donc ça ..
- Quoi ?
- Ton but : te survivre !
- Peut-être, oui. Tu sais, enfant, je ne pensais qu’à me réfugier quelque part. Me cacher. Je ne sais pas pourquoi. Je ne voulais plus qu’on me voie. Je voulais qu’on me foute la paix. Mais toujours, un réveil, un klaxon, un cri me ramenaient à la réalité. Quand ce qu’on nomme le virtuel est arrivé, je me suis demandé s’il était possible …
- De s’y cacher ?
- Oui.
- Comme dans le ventre d’une mère ?
- Oui.
- Pourquoi tu ne veux pas grandir ?
- Pour rester libre.
- Libre ? Alors que tu es prisonnier de ce blog !
- Mais je n’en suis pas prisonnier !
- Oh que si ! .. Et la preuve : tu n’as pas de sujet, rien à dire, et pourtant, alors que personne, tu entends ? Personne ne t’y oblige, tu en cherches un.
- […]
- Et allez .. C’est reparti ! Monsieur boude, monsieur m’emmerde, monsieur m’emmerde en boudant. Mais quel enfant !
- Mais merde !!! Il me faut un sujet ! Tu comprends ?
- Oui … Et non … C’est donc si important ?
- Oui, ça l’est.
- Et .. Si tu n’en trouves pas ?
- De sujet ?
- Oui.
- Alors je sais pas .. Je … Je me pends !
- Tu te pends ?
- Ben oui.
- Pour un type qui dans un précédent billet avouait que tenir ce genre de blog, c’était quasiment se répandre, j’avoue que ça me laisse pantois.
- Pourquoi ?
- Parce que, entre se pendre ou se répandre, avoue que bien maigre est ton choix, et comme étroite est ta prison. Cependant je peux te libérer, non de ta geôle, puisque tu y tiens tant, mais d’un poids.
- Lequel ?
- Le sujet. Celui que tu cherches. Ou plutôt, que tu évites.
- Mais, je ne l’évite pas !
- Oh que si ! Puisque le sujet, banane, c’est … TOI !
- […]


podcast



15:18 Écrit par Josey Wales dans Introspection | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : ecrire, survivre, se répandre ou se pendre, schizophrénie, prison, eternité |

Commentaires

Cher toi,
Au delà de la dérision et de l'auto dérision contenues dans ce dialogue avec ton avatar, je pense qu'il faut se dire que si esclavage il y a, c'est le blog qui doit être sous ton autorité et pas l'inverse.
Un blog se porte toujours très bien, et internet a une mémoire infinie, la dessus pas d'inquiétude.
Un blog avale n'importe quoi, recrache n'importe quoi aussi, sa digestion est à toute épreuve. Il arrive même à bouffer le blogueur.
Welcome dans la matrice...

Écrit par : bénédicte | 26/01/2009

Vous avez amplement raison tous les deux. Et ça n'est pas simple toujours de garder cette autorité. Entre le respect de cette règle et celle du Tamagochi. Mais c'est bon aussi de jouer les soumis-dominé à tour de rôle.

Écrit par : Olivier Autissier | 26/01/2009

:) banane...
Charmantissime.
C'est tout à fait vrai.
Pour tout.
Et tous les deux.
(Au fait... juste un merci au hasard d'un commentaire ici pour m'avoir fait découvrir Cet Ami qui ne m'a pas sauvé la vie)

Écrit par : yelka | 26/01/2009

Excellente la comparaison blog/tamaguchi. Pour conclure: " qui va promener le chien ? " ( un livre qu j'apprécie).
J'aime ta façon d'écrire, cette autodérision...
Longue vie à toi et à ton blog

Écrit par : Stéphanie | 26/01/2009

Excellent ! Mais c'est vrai que quand on décide d'une publication régulière, il arrive que ce soit parfois difficile de s'y tenir ;))

Écrit par : deef | 26/01/2009

Venir à bout du manque d'inspiration en le racontant, c'est simple mais efficace.

Écrit par : Jo | 27/01/2009

Merci pour ce joli billet.

Je crois que c'est le genre de réflexion que tout blogueur "intime" a pu se faire.
Au départ, le blog est un espace de liberté incroyable.
Puis arrive l'instant où l'on s'y est enchainé...

Écrit par : Jub | 28/01/2009

Bénédicte : oui, oui et re-oui, il y a de la dérision, de l'autodérision, voire de l'autocuiseur de soi-même dans ce billet, comme dans tant d'autres auparavant.
Normal, ce Blog étant écrit sous un pseudo et non sous mon réel patronyme. Mais bientôt arrive le procès (celui de Josey Wales, en plusieurs partie et sous le titre de : "Acculé, Levez-Vous !").
Ça me permet de revenir sur la réflexion d'une intervenante qui se demandait si tout était vrai, réel, authentique. Oui .. Et non. Il y a bien évidemment une mise en scène. C'est obligé. Une "romanisation" de la réalité. Ça n'est donc pas un Journal Intime. C'est un téléblog. Une adaptation de la réalité. Un exercice d'écriture. Je ne suis pas Josey Wales. Aimerais-je l'être ?
Je ne le sais ni.
Mais je l'aime bien.
Si c'était à refaire - mais ça peut s'envisager pour un autre blog - j'en ferai une ordure totale.

Olivier Autissier : Puisque nous vivons dans une société "dominants-dominés" (de merde), eh bien, voilà que ce blog me donne l'occasion d'être les deux. Dominé par Josey Wales, mais comme il est une partie de moi, alors je suis aussi, un peu, beaucoup, passionnément, le dominant, vu que c'est moi qui tient le clavier.

Yelka : De rien .. L'Homme Au Chapeau Rouge, c'est pas mal, non plus ... Et L'Homme Blessé, aussi (adapté au cinéma par Chéreau avec Jean-Hugues Anglade et Vittorio Mezzogiorno ...)

Stéphanie : ça me rassure de lire qu'on y a lu et vu de la dérision. Il y en a. C'est même le moteur de ce billet.
Qui disait déjà : "Qui du chien ou du maître est au bout de la laisse ?"
[Je connais une belle intelligente qui se passe de laisse ...]

Deef : Si je n'avais pas un taf, je publierai tous les jours. Ça, c'est certain.

Jo : Perdu .. Il n'y a pas du tout de '"manque d'inspiration". Ce n'est pas le sujet de ce billet, en tous les cas.

Jub : Non. C'est le manque de temps qui me prive de la liberté. Celle d'écrire sur ce Blog chaque jour.

Écrit par : Josey Wales | 28/01/2009

Le problème c'est de ne pas s'enferrer dans le blog comme le dit Jub et de ne pas être accroc au contact qu'il permet, par les liens qui se créent. Heureusement, contrairement au tamagochi, le blog ne tue pas :)

Écrit par : Nicolas | 29/01/2009

c'est souvent lorsque l'on a rien à dire que l'on parviens à en dire autant, longue vie à ton "Tamagochi"

Écrit par : Alex C. | 29/01/2009

joli sujet...mais de quel Sujet s'agit il! ;-)

Écrit par : cathiminie | 29/01/2009

j'ai pris note ^^ Merci !

Écrit par : yelka | 03/02/2009

beau billet. on en est tous là...a se demander si...
(enfin tous: les blogueurs je veux dire)

Écrit par : menfin | 04/02/2009

ton articlevest interessant, et ta facon d epresenter les choses originzale. bravo :)

Écrit par : wikipedia | 25/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu