Avertir le modérateur

05/02/2009

En Attendant La Police …

Ma Triste [Virtual Life Is No Life]

- Ah quand même !
- Quand même quoi ?
- Comment ça quand même quoi ? Tu te moques de moi, là ?
- Non.
- Ah oui ? .. T’as vu la date de ton dernier billet ?
- Non. Pourquoi ?
- Mais merde, il est du 26. Le 26, du mois dernier.
- Et alors ?
- Eh ben alors, ça fait 10 jours !
- Ben oui.
- C’est tout ce que tu trouves à me dire : ben oui ?
- Ben oui.
- Mais .. C’est pas possible ..
- Qu’est-ce qui n’est pas possible ?
- Mais que tu me laisses comme ça, que tu m’abandonnes .. Mais qu’est-ce que je t’ai fait ? Hein ?  … Qu’est-ce que je t’ai fait ?
- Mais rien. Tu m’as rien fait !
- Alors pourquoi ? … Pourquoi tu me laisses ? POURQUOI ?
- Attends, je rêve ! Dis-moi que c’est pas vrai ?
- Que c’est pas vrai, QUOI ?
- Mais que tu me fasses une scène ? Non mais les gens, vous le croyez ça ? … MON BLOG !! … J'le crois pas ! ... Mon blog me fait une scène !
- Pourquoi tu prends les gens à partie ? Hein ? .... Pourquoi tu les mêles à NOTRE histoire ! Tu veux quoi ? M’humilier ? Après m’avoir délaissé ? …. Foutez-moi l’camp, vous autres ! Laissez-nous seul !
- Non mais tu débloques complètement !
- NON, je ne débloque pas ! Juste, je viens de passer 10 jours à me ronger les sangs, tu entends ? … 10 jours sans aucunes nouvelles de toi ! … 10 jours sans un mot, sans un signe, sans la moindre ponctuation ! … Et voilà que tu te radines, la clope au bec comme si de rien n’était !… Mais où est-ce que tu te crois ? Hein ? Tu penses que tu peux te barrer comme ça, et me laisser seul ? ... SEUL, tu entends ? … Tu sais ce que ça veut dire d’être SEUL ! … Complètement perdu dans cette putain de blogosphère de merde ! … Mais t’étais où, bon sang ? Hein ? … Tu f’sais quoi ?
- Rien. Enfin, pas grand chose.
- Alors pourquoi tu m’as laissé ?
- Mais .. Je … Je sais pas .. Tu me .. Comment te dire ça ? .. parfois tu me .. Tu me pèses ! ..
- JE TE PESE ?
- Oui, enfin … C’est .. C’est une expression ..
- UNE EXPRESSION ! Non mais tu te rends compte de ce que tu dis ? Des mots que tu emploies ?
- Ben oui, justement.
- Comment ça, justement ?
- Comme tu viens de le dire, les mots qu’on emploie .. Enfin, tous alignés, comme ça, entrelacés, ils peuvent prendre un sens, un autre, que t’avais pas vu. Un sens terrible. Qui t’échappe. Mais que les autres voient. Même que ça fait mal. Et toi, c’est pas c’que tu voulais. Tu comprends ?
- Mais tu l’as toujours su, ça ?
- Je sais pas. Enfin, je .. Je crois que j’ai jamais vraiment mesuré la portée des mots, le sens qu’ils véhiculent. Ou plutôt, je ne voulais pas savoir.
- Pourquoi ?
- Parce que … Je n’arriverai pas, jamais, à me faire à cette idée que ce qui sort de moi, de cette tête-là, cette tête de lard, je ne puis le maîtriser entièrement. Et pis .. Si j’acceptais de le voir, de l’entendre tintinnabuler le sens que je n’ai pas voulu donner, et que .. Qu’il me parle, tu comprends ? .... QU’IL ME PARLE ! ... Alors, comment pourrais-je continuer ?
- A vivre ?
- Non. A écrire.
- Là c’est toi.
- C’est moi, quoi ?
- Qui me pèse.
- Comme ça on est deux.
- Oui. Et ça me donne une idée ..
- Ah oui ! .. Laquelle ?
- On pourrait peser ensemble ! ... Tu pèses, chéri ?
- T’es con !
- Je suis à ton image, Josey … C’est toi qui m’a fait.
- Comme un rat .. Bon .. Faut que j’y aille ..
- Non .. S’il te plait ! … Pas déjà ! .. Reste encore un peu. Me laisse pas.
- Mais je .. Je te laisse .. Je te laisse de la musique !
- Quoi comme musique ?
- Portishead.
- Portishead ? .. Tu veux que j’crève ou quoi ?
- Mais j’croyais que t’aimais ça, moi, Portishead !
- Oui, mais pas là. Pas après 10 jours de vide, de silence. Non, mets-moi ... Mets-moi un truc qui passe à la radio !
- Une merde tu veux dire ?
- Voilà oui. Une merde. Mais une belle.
- Du genre trois accords dont un mineur et une basse à la con qui fait “boum-boum-boum'” derrière.
- Voilà oui. Le truc qu’on écoute en boucle, même qu’on aurait honte si ça s’apprenait.
- Je vois. J’ai ce qu’il te faut ..
- Josey ?
- Oui ?
- Tu reviens quand ?
- C’est pas moi qui reviens.
- Comment ça c’est pas toi ?
- Non. Je t’ai dit, j’ai besoin de faire un break, de prendre du champ ..
- Mais QUI va prendre la suite ?
- La Police.
- La Police ?
- Oui. Autant dire que t’as intérêt à être …
- Sage ?
- Voilà oui. Sage ....


podcast

22:28 Écrit par Josey Wales dans Confession, Introspection, Shock Corridor | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : blog dépendance, impasse, labyrinthe, matrice, ecrire, se taire, le sens des mots |

Commentaires

Pauvre blog, va.
Je ne te plains même pas, tu peux chialoter sur l’épaule de ton rédacteur, t’es carrément comique quand tu revendiques.
Tu n’es pas grand-chose tout seul, tu sais ça ?
T’es qu’un esclave, faut que t’arrives à imprimer ça dans ton CSS sinon tu vas en chier, j’te le dis.
Autonomie néant.
Un vague miroir au mieux.
La flaque d’eau de ton narcisse pour rester dans la littérature.
Bon, je ne dis pas que tu n’as pas d’utilité puisque je t’ai autopsié. Plusieurs fois, même. T’as senti quelque chose ? Rien. Tu vois, t'es peut-être déjà mort.
Un blog ne peut pas mourir ? Bien sûr que si. Mais faut le tuer.
Pas le laisser pourrir, l’achever.
J’en ai tué... attends je les compte... quatre ou cinq. Au moins. Des blogs que j’avais enfantés pourtant, bah oui. Morts, zigouillés par my-self, ils devenaient chiants, ils avaient leurs petites exigences, ils me faisaient des caprices, j’veux ci, j’veux ça, j'veux toi, ici et maintenant tout de suite, gnagnagna.
L'un après l'autre, je leur ai tiré une balle dans l’en-tête.
Au début, ça m’a fait bizarre.
J’allais les voir, machinalement, et je tombais sur erreur 404.
Tu vois où je veux en venir ?
Ben fais gaffe à toi chouchou, t’es pas à l’abri, ton rédacteur pète un plomb, et il a le profil à ça, et tu deviens une erreur 404 tout pareil.
Et je vais te dire un truc, on s’en remet vachement vite de la mort d’un blog.
Alors sois raisonnable.
Là ça se passe plutôt bien, t’as pas à te plaindre, arrête de râler, t’aurais pu tomber sur pire, regarde autour de toi.
Regarde tes voisins blogs, ces pauvres pages boursoufflées de plaintes et de gémissements, d’ambitions, de prétentions, de tout ce qu’on croit bon à dire même quand on ne sait pas écrire.
Tous ces blogs de la cacophonie internaute qui sont bien plus d’expirations laborieuses que d’inspirations.
Le désastre numérique comme dit si bien celui qui te mène et te malmène.
Parce que c’est quoi un blog ? Une poubelle ? Un crachoir ?
T’aurais pu être le support d’ânonnements bêtifiants, d’opinions pitoyables, de simulacres littéraires, de macro-photos de tournesols, une annexe de dailymotion, que sais-je encore, de la merdasse quoi.
Et là, toi t’aurais peut-être voulu te suicider, faire un gros bug, devenir un point sur l’écran et pfiouuu mourir sans laisser de trace.
Tu n’es pas sa honte si tu préfères, il manie correctement le langage, il fait du beau, il se fait du bien.
Et puis tes plans de clown genre Aaah ! mais c’est quoi ces gens qui me lisent ! T’es pas crédible, t’existes que pour ça, même si y’en a qui s’en défendent. Que pour ça, t’entends ? Sinon, c’est pas compliqué, tu serais un cahier.
Et t’es un blog.
Alors lui pète pas les couilles au blogueur s’il te cause pas pendant dix jours, t’as qu’à te relire en suçant une virgule si tu t’emmerdes.

Les blogs, c’est vraiment des gros cons.

Écrit par : bénédicte | 06/02/2009

Il faut vraiment que tu proposes tes écrits aux maisons d'édition. Le talent, la forme et le style...

Écrit par : Stéphanie | 06/02/2009

Ouais, sois Sage P, Josey, nous laisse pas avec un blog de con, elle a raison la police ! remets-le dans le droit chemin, affame-le un peu, encore, tu verras qu'il reviendra te réclamer du beau, du bon, du vrai !

Écrit par : Manue | 06/02/2009

Bénédicte : Ça va ... Ca promet ... Tu donnes le ton des prochains jours .. Les derniers de ce blog ?

Stéphanie : Les maisons d'édition sont des putes. Je le sais. Qu'elles aillent au diable. Ou mieux qu'elles crèvent. Le jour où nous pourrons nous passer d'elles, alors elles disparaîtront. Faut-il qu'on le veuille ... Cela a déjà commencé en musique. Et ça finira par arriver en .. Comment dire ? .. En "écriture" .. Le Blog pouvait être un moyen, le départ d'un nouveau mode d'écriture. Mais c'est mort, déjà. Ils sont arrivés. Ils ont noyauté notre espace : Les Wikio. Par la flatterie, ils tue un trésor. Avec la complicité des blogueurs imbéciles et trop fats. Ce réseau, Wikio (et aussi Vendredi) le même que dans les maisons d'éditions, de production, et musicales, c'est un serpent. Des requins. Des salopes. On parle de virtuel by le 2.0. On oublie un détail plus qu'important : il est bâti par des humains 0.0.
Des Laval et des Pétain.
Pas grave.
Dans 10 000 ans, rien, ils n'auront rien, et ce rien, nous ne leur laissons [Ferré paraphrasé].
Parce que, peu importe le temps, c'est nous, les désintéressés, les insoumis, qui avons raison.

Manue : Après mon truc sur les maisons d'édition, je vais dire : voilà, c'est adorable ce que tu me dis ...

Écrit par : Josey Wales | 06/02/2009

Ah autre chose ... J'ai découvert qu'un nombre conséquent de blogueurs à la petite semaine (même Zoridae, c'est dire la crédibilité qu'on peut accorder à cette imposteure des mots laborieux .. ) cliquaient mais juste pour cliquer.
Coucou, youhouuuu, on est passé chez toi, mec !
Mais ils ne lisent pas. Ils restent - tiens-toi bien :
0 seconde.

C'est juste pour se "montrer". Pour que leur avatar s'affiche.
Elle est pas belle la vie des blogueurs ?
C'est pas de la putasserie en barre ça ?

.. Oui, moi je passe, mais je lis, ou fais cet effort. Je m'intéresse. Et si ça m'est étranger, je vais quand même chercher à comprendre pourquoi.
Oui je passe vous lire, et je vous lis. Parfois en diagonale, c'est vrai, mais je ne clique pas pour cliquer. Je respecte le travail.

Oh oui, je sais, je suis naïf. Mais m'en branle de l'être.
Ah elle est belle la communauté Blog-It !
A peine 25% d'honnêtes gens.
Des cliqueurs.
Pas des blogueurs.

Écrit par : Josey Wales | 06/02/2009

finalement, la Misamour n'était peut-être pas qu'un jeu de mots...

Écrit par : El. | 06/02/2009

El : Finalement, oui, peut-être Spalter, pas qu'un je.
De maux.

Écrit par : Josey Wales | 06/02/2009

"Oh mon nombril emporte moi, emporte moi loin de la zone..."

Pardon à pépère Lavilliers pour ce détournement , c'était une époque il n'était pas encore passé par la case Mad Max , Rambo où je ne sais qui. Je continue quand même à aimer son timbre de voix mais dès qu'il s'exprime, comme d'autres, il est d'une suffisance plus qu'exaspérante , c'est plus que pathétique. Pourtant, toujours son timbre, cette voix , la poésie qu'il crachait , on pouvait y croire , vraiment. Bon, ok, il a maintenant un coté maintenant Koh Lanta qui me fait hurler, de rire aussi , de quoi émoustiller un papier pour le NO ou du mag branchouille , mais bon, il n'en a pas besoin et j'suis sur que si il a un blOg musclé qui le glorifie , il a, lui, pas besoin de poser des autocollants genre " vu à la télé" , apprécié par truc , machin et truc patatras .
Bah , c'est un artiste, paillettes et gonflette depuis, mais artiste quand même.
Merde, faut écouter l'album " les Barbares " ou d'autres ( il y en a quelques uns qui sont très bons, vraiment)avant qu'il ne soit décoré par Jack Lang , le même titre que Sylvester Stallone !
Mais non, j'déconne, enfin, j'espère.

Quoi ?
Suis complètement hors sujet ?

Merdouille...

Les chialeurs et les chialeuses (alors la, pour l'ortho, j'ai un très gros doute???) comme les pseudo sociologues raté(e)s qui paraissent en connaitre un paquet sur le sujet nombril* et qui se répandent en blOgs , avec talents, sans, aussi pour vendre (pour certains) ,qui trouvent ou ne trouvent pas un écho, me font toujours marrer avec leurs analyses à deux balles. Analyses of course toujours très fines et méprisantes de la jungle glObeuse qui font bander peut être une toute petite élite ridicule qui passe son temps à se regarder et se trouver bien plus passionnante que tous les autres yaourts . Pardon, ils sont quand même très puants .

*Bah oui, un blOg, c'est quoi ?
C'est qui ?
C'est comment ?

Oui, un blog, c'est faire la pute !

Faut quand même être très con pour croire qu'en utilisant des outils de plus en plus performants en matière de transmission de l'information (vitesse), d'échanges , on communique beaucoup mieux, non ?

Alors oui, il y en a qui passent juste pour cliquer, d'autres qui lisent en diagonales, d'autres qui lisent vraiment, d'autres qui commencent à lire puis se barrent... Chez moi, il y en a un paquet, tu peux pas savoir. Mais moi, moua , contrairement à d'autres, j'ai pas d'autocollants " vu à la télé" à afficher pour faire de la pub, j'ai rien à vendre et en plus, je n'ai pas la prétention d'avoir du talent et ça, je l'affiche clairement.

Bah ouais, c'est un grand boulevard le net, très très grand.

J'ai du cliquer souvent chez toi, juste pour voir s'il y avait un nouveau texte( des fois il se passe des jours avant que tu pondes) ou une nouvelle note comme ils disent , puis souvent je suis resté pour lire et jusqu'au bout.

Je suis venu souvent, en lecture seule, et j'espère y revenir , car, j'aime, beaucoup !

Écrit par : cultu | 06/02/2009

Cultu : Lavilliers, comme j'ai eu l'occasion de l'écrire, est un homme qui croit ses mensonges. Il s'est inventé une vie, et à force de la dire, il croit l'avoir vécue.
Cela dit, il est attachant. J'ai aimé le rencontrer.
Y'a juste un problème avec Nanard. C'est que ses textes, parfois, sont des emprunts. Il pique des phrases entières pour construire ses textes de chanson [notamment sur son dernier album "Un samedi A Beyrouth" où, entre autres, il a repris un texte de Prévert sans le citer - très fort, Bernard !] c'est un faussaire mais .. qui a du talent.
Oui, "Les Barbares" c'est tout bon.

Pour le reste, c'est bien français de tirer sur les élites, de les haïr. Tu me diras quelles élites ? Ben voilà. Nous sommes dans un monde où c'est le roublard qui s'impose (Sarkozy, BHL, Tapie ...] le tricheur, le faussaire.
On publie des Marc Levy (un type très gentil cela dit, qui sait que ce qu'il écrit est facile ..) "on nous Claudia Schiffer ...." (comme le chantait Souchon) on nous lobotomise par la télévision, on nous formate, on nous réduit.
Comme des rats.
Et on devrait se taire ?

Non, un blog ce n'est pas faire sa pute. Si tu le penses vraiment, je te laisse le penser, mais je ne suis pas d'accord.
Je maintiens qu'avant d'en trouver un qui tient la route, un vrai qui transpire, qui vous transporte, faut surfer sa race. faut avoir du temps à perdre. Je prends ce temps.
Je ne suis pas benêt au point de croire qu'avec Internet on communique mieux, non, mais on commu-nique plus vite. Point barre.

Tu dis que - je te cite - "je n'ai pas la prétention d'avoir du talent".
Ah ?
C'est vrai, je me disais aussi, que c'est mieux de jouer les faux-modestes ...
Ça n'est pas contre toi que je dis ça, ce qui m'insupporte, c'est une certaine Druckerisation de notre société.
Tout est fade, tiré vers le bas, haro sur les élites, vive la médiocrité, surtout ne pas penser, surtout ne pas critiquer (trop négatif) se fondre dans la masse, ah oui.
Je sais de quoi je cause, je connais l'arrière-cuisine, ça fait 23 ans que je la connais, et j'y suis toujours : celle des médias.
Si tu savais ...

Tu vois, pour la première fois, l'autre jour, j'ai été consulter les stats de ce blog. Par curiosité (malsaine). Car je m'en fous. Je n'y retournerai d'ailleurs plus. Je ne tiens pas ce blog pour être lu par le plus grand nombre, mais pour être lu tout court. Je conchie Wikio et leurs valets numériques, je méprise la blogosphère servile, je sais que sur cette planète comme dans la vie de tous les jours, les gens sont les mêmes. Peut-être sont-ils dix fois, cent fois pires sur Internet, car ils se lâchent couverts (pensent-ils) par un pseudo.
Moi aussi j'en ai un, ici, de pseudo.
Mais je ne cache pourtant pas ma réelle identité.
Y'a qu'à cliquer et zou, tu sais comment je m'appelle.
Sauf que pour ce Blog, je voulais faire une sorte d'introspection, un travail par l'écriture, le sujet c'est moi, et je me regarde.
Pourquoi pas !
En me regardant, je regarde le virus qui me squatte, et l'amour qui me prend.
Je me bats par les mots pour que reste un témoignage sur cette maladie. Seule, elle n'est rien. Et donc, je raconte une vie, virale, de séropositif. Elle n'est pas, en apparence, si différente d'une autre vie. Si ce n'est, me concernant, se cloîtrer.

J'ai appris que ce n'est pas en étant tendre, et culcul que tu t'en sors. Il faut être dur parfois. Avec soi-même. Je suis devenu intransigeant. Et je suis heureux de l'être. Je ne supporte plus les faux-amis, les fausses-promesses, les avis consensuels, les flatteries, que ceux-là passent leur chemin. Je n'ai rien à vendre. Je ne peux rien pour eux.

Tu reviens quand tu veux :-)

Écrit par : Josey Wales | 07/02/2009

Oui le blog est un nouvelle forme d'écriture, un page de liberté, unexcutoire, un récit, un témoinagne... que sais-je encore ? Oui, cet outil est dévoyé, dénaturé...
bref, je m'arrete sur un blog uniquement s'il est intéressant, s'il se démarque. Quant aux com, je suis plutôt avare... je blog et déblogue depuis longtemps ( et pas que mon blog de " pétasse obsédée par la mode ", un autre confidentiel.
Bref, je ce qu je voulais te dire, " ces putes de maison d'édition " ne devraient pas publier uniquement les récits des Ecrivains déjà reconnus comme le défunt hervé Gibert.
Te lire reste un plaisir

Écrit par : Stéphanie | 08/02/2009

Chacun de votre côté, vous êtes bons. Mais quand vous vous y mettez ensemble... c'est de la bombe atomique ! Je ne parle pas seulement de toi et de ton blog. Je parle de toi et de la police. Quel duo ! En soi, une réponse aux questions introspectives que tu formules.
Justement, moi même qui suis un peu en panne d'inspiration, de surcroît interdit d'écrire sur ce qui me tient le plus à cœur par respect pour l'intimité de celui qui en serait l'objet, et qui m'a demandé cette discrétion, moi même qui m'interroge chaque matin sur le sujet du jour... puis-je, Bénédicte, utiliser ton commentaire pour en faire quelque chose sur... mon blog ?

Écrit par : Oh!91 | 08/02/2009

J'ai bien peur que cela devienne de plus en plus schizophrénique, le fait de te répondre et de ne pas savoir qui va me répondre vaiment, toi,enfin lui (Josey Wales ), ou la toute p'tite star capricieuse aux sauts d'humeurs incontrôlables de la glObosphère qui a fait un jour dans l'édition qui fit bander les bobos bien aux chauds, c'est pourquoi, j'ai du attendre un peu avant de m'y aventurer (pas si long quand même l'attente) .

Bon, le poulet du dimanche était tendre et j'ai du entendre en sourdine de mon voisin du dessus du Yannick Noah aussi peace and love que du Mireille Mathieu sur un porte avion nous chantonner du 1000 colombes.

Mais même si le saut à l'élastique n'est vraiment pas ma tasse de thé, j'ai, je l'avoue, comme une certaine tendresse pour vous, toi, lui, elle, même si j'ai quand même un gros blème avec les points virgules, les points, les espaces, les deux points, les ...

Un jour une amie délicieuse me racontait que j'étais plus que maso ( désolé de parler un petit peu de moi ici. Oui, je sais, c'est à mourir de rire et presque très risible, voir plutôt indécent .J'ai du respect pour toi (très sincère) , moins pour mes gémissements, mes gesticulations(mais je m'aime tellement,sinon, comment aimer un minimum les autres, AMEN!!!).

Bah oui, je me répète, le support, coté technologique, est quand même très narcisso même s'il croit vouloir faire passer des messages honnêtes et sincères(et mon cul, c'est du poulet !!!) .

Elle me ,dans sa boule de cristal, après un dernier accident de caisse ( totomobile), juste après le dernier réveil,me prédisait un suicide ou un accident encore plus grave, fatal.La conne, je l'adore, mais je suis encore dans ce monde(hihihihihihihihihi).

La p'tite critique très rigolote , sur Lavilliers sur son (sauf erreur)dernier alboum (certes plus qu'à chier) me fait sourire. Bon,certes, le bonhomme est aussi crédible dans sa défense qu'un Kouchner actuellement (mais quand même beaucoup moins dangerous) en prime time lors d'une messe de 20H00. Mais dire que ses textes, parfois, sont des emprunts ...Tu fais mal, ton job aussi, si tu bosses dans un média.(Non, je ne bosse pas pour lui ni dans une major)

Un, un seul, un seul texte, sauf erreur mais bon, honnêtement, je m'en bats les couilles. Je n'y crois plus depuis que je sais que Léo imposait un minimum de **** étoiles à moins de 10 km de la salle de la MJC ou de la maison dite pour tous dans ma banlieue rouge pour chantonner sur une bande son " est ce ainsi que les hommes vivent..."

Ceci dit, c'était un poulet dit bio, light, et la digestion fut plus qu'honnête.

Oui, en vieillissant, ceux qui le peuvent, comme moi,s'embourgeoisent.On consomme différemment et si on a les moyens (je ne parle pas uniquement de moyens du style machines à café expresso pour riches) , on ... On a , of course,un avis, un avis sur tout et surtout (ou l'inverse)puisqu'on en a le temps* et à nouveau , of course,un avis très intelligent , éclairé, sans être trop bousculé, sur le temps qui passe.

Ceci étant, je connais des tas et des tas de rigolos qui n'ont jamais crevé de faim qui depuis leur plus jeune age ont le temps, la capacité à, le recul, la stratégie pour...Enfin, ils peuvent sans souffrir prendre des positions très ...Ils sont politiques comme il faut et ils m'emmerdent (les mots restent faibles) même si parfois dans les manifs ou dans les pétitions, j'imagine qu'ils sont sur le pavé ou en en haut de la liste, dans les premiers .

En fait ils m'emmerdent autant que ceux qui collent des autocollants à la con un peu partout : contre, pour, vu à la télé, we are the world...etc...ETC...


J'ai rajouté ce petit * pour quand même préciser que ceux qui ont le temps de faire de la politique et de réfléchir sur ce monde si injuste (Mireille et Yannick, chantez nous une chanson avec des colombes) sont toujours les mêmes, des plus que nantis , des ...Enfin ils ont du temps , énormément de temps et de capacité à communiquer dans le pire des cas, à réfléchir, dans le meilleur des cas , à participer à l'action ( j'ai connu un et un seul seul sociologue capable de dire MERDE et d'être sur le terrain. Les autres, eux aussi , m'emmerdent gravement.) .

Je ne sais si si ton univers n'est que people mais je t'assure que dans l'ombre, il existe des tas et des tas d'intellectuels efficaces qui certes ne passent pas chez Ruquier ou Chabot , des intellectuels à l'ego plus qu' inexistant ou alors très mesuré . De la à comparer BHL ( qui n'est vraiment pas mais alors vraiment pas ma tasse de thé) à Tapie, faut quand même le faire.

La Druckérisation de notre société n'est quand même pas récente. Elle date, vraiment.

Oui, j'ai beaucoup plus de respect pour les cons qui se tapent les RER tous les jours et toutes les frustrations et injustices de cette planète qui tourne toujours dans le même sens , ces cons qui osent décoiffer les bigoudis des bienpensant(e)s qui savent ce qui est bon ou inutile et idiot de tapoter sur un sapce presque personnel qu'est un blOg.

Non, tout n'est pas si fade !

J'ai envie de conclure par " Sortez de vos étuis de nacre ...! "

Ce soir, salade et un bon DVD pour apaiser l'angoisse du dimanche soir.

Écrit par : cultu | 08/02/2009

Bon Cultu, je ne comprends rien à ce que tu déblatères. Pire ça m'ennuie. Et ça n'est pas le bon endroit.

J'ai un mail, il est bien visible en haut, à gauche, de ce blog, donc, je t'invite à l'utiliser.
Ce sera mieux que s'étendre dans les commentaires de la Misamour, tant il me semble que nous sortons du sujet.

Itou si tu as quelque chose à dire, ou à reprocher à quiconque, une autre personne, je suppose, mais il me semble que oui, que pareil, il y a un mail en évidence. Va donc lui dire clairement ce que tu lui reproches. Ça sera plus honnête, et surtout plus sain.
Voire plus courageux.
Tant ça ne l'est pas de passer par un tiers.

Pour le reste, tu ne sais rien de ma vie dans les médias, et quand on ne sait rien, on se tait.

Bien à toi.

Et bonne chance !

Écrit par : Josey Wales | 08/02/2009

Scotché par cet échange...

Écrit par : indelocalisable | 11/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu