Avertir le modérateur

21/09/2008

"... La Mort N'A Pas De Visage ..."

Mon Autre

Je me souviens de ce que tu disais, Ruppert :

"
Ne sois pas chagrin mon frère.
Il me faut m'en aller.
Laurie m'attend, là-bas, derrière ces montagnes,
Et je ne saurais la décevoir.
"

Au dehors, t'attendait un fiacre d'églantines
Serti d'or et de diamants,
Tiré par quatre créatures aux jarrets de fer,
Une merveille à n'en pas douter,
Le bonheur ruisselant à tes pieds.

O mon frère, mon double, mon jumeau,
Jamais tu le sais, je n'aurais pu me résoudre
A vivre sans toi !
Mais mes belles paroles et le vin de Jaffa,
Les souvenirs mouillés de nos courses folles l'été venu,
La couronne de bois morts de notre coffre à jouets,
De plaisir, ne faisaient plus trembler ton corps.

Alors, du plus profond de mon âme,
J'implorai le retour et la bénédiction,
De l'Homme au Complet Marron.

Mais, ne voyant rien venir,
J'ai, du plus sourd de mon être,
Demandé le secours du Monstre aux Larmes de Verre.

Je me souviens de l'insoutenable force,
De la couleur des arbres, décharnée,
Du chant saccadé des oiseaux de Gourragne.

Je me souviens t'avoir crié, les mots
Du Magicien des Ombres,
Et de tes yeux enfouis aux creux de mes joues.

Alors, de ma main toute déployée,
Je t'ai, d'un seul coup et sans faiblir,
Arraché le visage pour le mettre à ma poche.

Un tourbillon de feuilles et de grisailles
S'est joué du fiacre et des quatre licornes,
Prenant au passage nos vignes et nos châteaux,
Le bleu du ciel et mon regard d'enfant.

Et voilà qu'aujourd'hui,
Au rideau de ma vie,
Tu reviens le coeur en épines
Afin de m'arracher ce visage qu'un jour je te volai.

Si l'heure est venue de payer mon forfait,
Sauras-tu m'écouter une dernière fois ?

Sauras-tu me croire si je te dis que de ma Vie,
Je n'ai fait qu'un long chemin désolé,
Un lit de promesses bafouées ?

O mon frère, mon double, mon jumeau,
Ne sauras-tu jamais me pardonner
De t'avoir, au fond, épargné,
La souffrance des prisons inutiles
Le poids des amours évaporées ?

Ne vois-tu pas que mon corps vidé de sens
N'aspire qu'à mourir dans la décence ?

Donnons-nous, si tu le veux bien,
Mon frère,
Le Temps du Silence.


podcast


[Paris, Mai 1991 - Rectifié à Toulouse, Le 21 Septembre 2008]

21:28 Écrit par Josey Wales dans Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mort, visage, vie, bonheur, envie, licorne, silence |

04/09/2008

L'Enjoliveur De Blogs

Me, Myself And Aïe !

- C'est vous qu'avez fait appel à un Enjoliveur de Blogs, M'sieur ?
- Euh .. Oui-oui, c'est moi !
- Vous vous appelez Oui-Oui, M'sieur ?

[...]

- Quelque chose qui n'va pas, M'sieur ?
- Non-non, juste je .. Je me demandais si vous ne seriez pas de la même famille que .. Que le Nettoyeur de Photos d'blogs ?
- Le Nettoyeur de Photos d'Blogs ? .. Ah ben j'veux, M'sieur ! C'est mon con de frère ! ... Mais .. Mais comment qu'vous l'avez deviné, M'sieur ?
- Oh à cette façon bien à vous de faire de .. comment dire ? .. De L'humour !
- Ah ça pour la rigolade on n'est pas les derniers, M'sieur !
- J'veux bien l'croire ..
- Et d'ailleurs si vous comptez vous marier dans les jours qui viennent, n'hésitez pas à faire appel à nous, j'veux dire à mon con de frère et moi, on vous mettra - c'est une expression, hein ?  Vous frappez pas, M'sieur ! - on vous mettra une ambiance du tonnerre ! ..
- C'est gentil, mais je ne compte pas me marier dans les jours qui viennent ..
- Ah vous ratez un truc-là, M'sieur ! .. Parce que, et c'est pas pour nous vanter hein ! Mais Patrick Sébastien à côté de nous, c'est un p'tit joueur !
- Raison de plus !
- Raison de plus que quoi, M'sieur ?
- Pour ne pas me marier dans les jours qui viennent !

[...]

- Quelque chose de cassé, Monsieur l'Enjoliveur de Blogs ?
- Non, non ..
- Vous vous appelez Non-Non ?
- (...) ... Bon, il est où votre Blog, M'sieur ?
- Ben il est là, sur le .. Sur le PC ..
- Ah vous faites ça sur un PC ? .. Personnellement, j'préfère le Mac ..
- Le Mac ? .. Et pourquoi ?
- Parce que j'trouve que par rapport au PC, le Mac a beaucoup plus de Sex Apple ..
- (....)
- On dirait que vous êtes imperméable, M'sieur ?
- Imperméable ? ... A quoi ?
- Ben à l'humour, M'sieur.
- Non, c'est juste que je suis fatigué. Mais à un point, vous pouvez même pas imaginer ! Et donc, n'y voyez rien de personnel ...
- Sûr ?
- Absolument certain.
- Bien. Et alors, qu'est-ce que j'peux faire pour votre Blog, M'sieur ?
- Eh bien faudrait que vous l'enjoliviez ! .. Que vous fassiez en sorte que ce Blog soit .. Soit moins ..
- Moins quoi, M'sieur ?
- Moins .. Moins dépressif !
- Dépressif ?
- Voilà oui. Dépressif !
- Permettez que j'me rende compte par moi-même, M'sieur ?
- Mais bien entendu .. Mais vous ne voulez pas boire quelque chose de fort avant, parce que c'est du .. C'est du lourd, hein, j'vous préviens !
- Pas la peine, M'sieur ! J'ai comme qui dirait l'habitude ! Vous savez, et ne le prenez pas à mal, mais vous les blogueurs, z'êtes tous des dépressifs au carré ! Des psychotiques de catégorie une ! Des névropathes de première ! Notez bien que ça m'arrange, si vous voyez c'que j'veux dire ! Après tout, c'est vous qui la faites tourner, ma boutique !

[...]

- Eh ben ... C'est ..  Pffff .. Ca dépasse tout ce que j'ai pu lire jusqu'ici, M'sieur !
- J'vous avais prévenu, hein ..
- Oui, mais même prévenu, c'est .. J'trouve même pas les mots ..  Et pourtant, j'vous assure M'sieur, j'suis du genre solide, mais là ..
- Vous ne voulez toujours pas un petit verre de quelque chose, style un Schnaps ou son équivalent ?
- Oh non ! Non, là il m'faut du brutal, M'sieur !  ... Vous n'auriez pas, j'sais pas .. Un Xanax .. Ou trois ?
- Oh j'peux même vous filer une boite entière si vous voulez !
- Vous êtes pharmacien, M'sieur ?
- Du tout ! .. Je .. J'fais collection.
- Collection ?
- De Xanax !
- Et depuis quand M'sieur ?
- Depuis que je surfe sur le Net .. Et alors ça c'est considérablement aggravé avec mon entrée dans la communauté des blogueurs ..
- Vous devriez vous trouver une autre occupation, M'sieur ..
- Genre ?
- Genre faire l'amour à couilles rabattues, M'sieur !

[...]

- J'ai dit une connerie, M'sieur ?
- Non. C'est juste le terme "rabattues" qui me laisse dubitatif.
- Dubitatif ? ...
- Oui !
- Vous savez que dans dubitatif, y'a ..
- Y'a bite, je sais ! ... Bon comment vous procéderiez pour rendre ce Blog moins dépressif, plus attractif, limite joyeux ..
- [Long sifflement] ... Pfou, ça va pas être une mince affaire, M'sieur, mais moi, j'commencerais par mettre quelques photos ..
- Des photos ? .. Mais votre con de .. Enfin, j'veux dire votre frère les a virées à ma demande y'a plus d'un mois ..
- Mais c'était quel genre de photos, M'sieur ?
- Des photos de ..
- De ?
- De qui vont avec les textes ..
- Ah ben oui, mais non ! Quand j'parle de photos M'sieur, c'est par exemple des photos .. Des photos d'animaux !
- D'animaux ?
- Oui ! D'animaux domestiques ! Comme des chiens, des chats .. Ça égaie un Blog, des photos de chiens et d'chats ! Et pis surtout ça plait énormément aux internautes ! .. Vous possédez un chat, un chien ?
- Ben non !
- Vous n'aimez pas les animaux, M'sieur ?
- C'est pas ça. Mais dans l'état où j'me trouve, j'ai peur qu'ils finissent par se pendre ou se jeter par la fenêtre ..
- Je vois .. Et .. Les vacances ?
- Comment ça les vacances ?
- Ben vous êtes bien parti en vacances cet été ..
- Ben non !
- Ah ... C'est ballot !
- Et pourquoi ?
- Eh bien parce que vous auriez fait des photos d'vos vacances que vous auriez ensuite incluses dans votre Blog, comme le font plein de blogueurs, blogueurs qui, par ces photos ensoleillées, génèrent un trafic assez conséquent.
- Peut-être. Sauf que moi je trouve ça écoeurant.
- Ecoeurant ?
- Ben oui. Sans compter les textes cul-cul la praline qui vont avec ce genre de photos, textes ne dépassant pas le stade de la carte postale. Or un Blog, c'est pas une carte postale.
- Ben c'est quoi, alors ?
- Un truc de dépressif.
- Mais dans ce cas, pourquoi vous faites appel à moi, M'sieur ?
- Ben j'pensais que vous me proposeriez autre chose !
- Mais J'AI autre chose !
- Ah ! ... Et quoi donc ?
- Eh bien, est-ce que, par le plus grand des hasards, vous n'attendriez un heureux événement ?
- Comme quoi ?
- Ben comme un enfant !
- Pour quoi faire ?
- Eh bien pour le prendre en photo, le mettre sur votre Blog, en expliquant que là, il fait ses premiers pas, qu'ici il s'est mis de la confiture partout ..
- Non !
- Non, quoi ?
- Je refuse de mettre mon enfant en photo sur un Blog avec des textes à la noix.
- Vous avez tort, M'sieur ! La photo d'un enfant sur un Blog, c'est énorme ! Ca donne du sourire aux gens .. Et ça rendrait votre Blog plus attrayant, plus joyeux ..
- Oui, sauf qu'il y a des albums-photos pour ça .. Et puis j'ai pas d'enfant. Et vaut mieux pas ! Dans l'état où j'me trouve j'aurais trop peur qu'il se pende ou qu'il se jette par la fenêtre comme le premier animal domestique venu ..
- Finalement je la prendrais bien ...
- Quoi donc ?
- La boite de Xanax, M'sieur ! .. Et pis aussi, un double Schnaps !
- Avec plaisir. Mais .. Mais pour mon Blog alors ?
- Pour votre Blog ? .. J'sais plus quoi vous dire, M'sieur .. Peut-être que .. Peut-être que vous pourriez mettre de la musique !
- Mais y'en a !
- Quel genre ?
- Léo Ferré, Jean-Louis Murat, Renaud Papillon Paravel ..
- Je crois que j'vais prendre deux boites, tout compte fait ..
- Ah bon ? ... Et pourquoi ?
- Parce que là, ça dépasse tout, M'sieur, j'ai jamais vu ça ! Non mais vous vous rendez compte ! Ferré ! Y'a rien de plus triste ! Je .. Je .. Oh putain .. Merde !
- Mais faut pas pleurer ..
- Faut pas pleurer ! ... Et qu'est-ce que vous voulez que je fasse, M'sieur ! J'vous propose des photos d'animaux domestiques, de vacances à la mer, de nouveau-né, tout ce qui rend un Blog sympathique, attrayant, et vous n'en voulez pas ! ... Et quand j'pense trouver une ouverture avec l'introduction de musiques festives, vous m'balancez du Ferré .. C'est .. Putain, mais merde, c'est désespérant ! C'est .. Donnez-moi un autre verre de Schnaps, s'il vous plait .. C'est .. C'est le premier échec de ma carrière d'Enjoliveur de Blogs, M'sieur !
- J'suis vraiment désolé, je .. Ecoutez j'vais faire un effort, j'vais mettre une musique qui .. qui pulse sa race .. Une musique qui .. Mais .. Mais qu'est-ce que vous faites .. Non ! .. Ne faites pas ça, M'sieur .. NOOOON ..

[...]

- Alors on résume. Vous faites appel à un Enjoliveur de Blogs, c'est bien ça ?
- Voilà oui.
- Il vous propose de quoi "égayer" .. C'est bien le verbe employé, M'sieur ?
- C'est bien ça oui.
- D'égayer votre Blog par des photos ou de la musique, et devant votre refus ..
- Non, je n'ai pas refusé ! C'est juste que je .. Enfin, ça .. Ça ne me convenait pas !
- Admettons. Là, vous lui proposez deux boites de Xanax et quatre verres de Schnaps, et voilà que soudain l'homme se pend comme un animal domestique avant de se jeter par la fenêtre comme un nouveau-né. C'est bien ça ?
- Oui. Enfin, à peu près.
- Bien ... Il est où votre Blog ?
- Il est là. Sur le PC.
- Ah vous faites ça sur un PC, vous ! .. Personnellement j'préfère le Mac !
- Pour une question de Sexe Apple, je présume ..
- Vous croyez que c'est le moment de plaisanter, M'sieur ?
- Euh .. Non .. Pas vraiment ..
- Bon j'peux jeter un oeil sur votre Blog ?
- C'est-à-dire que .. Enfin .. Vous ne voulez pas prendre un verre de quelque chose avant ?
- Ah jamais pendant le service, M'sieur !
- Comme vous voudrez. Mais ...  J'vous aurais prévenu ..


podcast


00:00 Écrit par Josey Wales dans Essai, Shock Corridor | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : blog, blogueurs, blogosphère, autodérision, dépressif, xanax |

20/08/2008

Telle Pierre, Tel Fils

Dieu, Notre Pierre Qui Etes Aux Cieux.

C'était un dimanche.
Il y a si longtemps.
Un dimanche.
Aride.

Humblement, il s'agenouilla.
L'Homme.
Les pieds de l'Autre, baisa.
Puis, doucement, se relevant, lui tendit tous ses bras.

- Tiens, dit l'Homme, c'est pour toi !
- Pour moi ? Fit l'Autre étonné.
- Oui. Pour toi ! C'est .. C'est un présent !
- Un présent ?!? .. Mais ... Mais pourquoi ? ... Pourquoi m'offres-tu un présent ?
- Pour bâtir répondit l'Homme soudainement exalté. Bâtir un futur. Le nôtre !!! .. Celui de nos deux peuples.
- Tu m'offres un présent pour ... Pour bâtir un futur ?!?

Positivement l'Homme hocha la tête, et l'Autre daigna enfin poser son regard sur le présent.

- Mais ... Mais c'est une pierre ! S'exclama-t-il.
- Oui, en effet, c'en est une dit l'Homme... Mais ce n'est pas n'importe quelle pierre, sais-tu ! C'est la plus belle de notre Royaume... Elle est unique ! Et tu pourras parcourir le Monde autant qu'il te plaira, jamais, tu m'entends, jamais tu n'en trouveras deux semblables !

L'Autre eut un mouvement de recul.

- Une pierre maugréa-t-il, tu m'offres à moi, à mon peuple une ... PIERRE !

Une nouvelle fois, et bien modestement, l'Homme acquiesca.

- Mais ... Que veux-tu que j'en fasse ??? S'emporta l'Autre subitement ! ... Mais enfin, REGARDE ! ... Ouvre donc tes yeux ! ... Observe bien mon Royaume ! Ne vois-tu pas qu'il n'est fait QUE de pierres !!! .... Des pierres à perte de vue. Partout, des pierres ! ... Et toi ! Toi, tu m'en offres une de plus ???

L'Homme, encore, se prosterna, les pieds de l'Autre baisa, et dit :

- Mais je te l'ai dit cette pierre est unique, mon frère ! Inestimable est sa valeur ! Et, je te prie de le croire, c'est le plus beau, le plus grand des présents que mon peuple pouvait t'offrir ..

La colère, l'Immense, alors s'empara de l'Autre.

- Une pierre de plus dans un Royaume de Pierres ? ... La belle affaire ! ... Ton peuple n'aurait-il point d'yeux ? ... Si tel était le cas, alors ce n'est pas une pierre qu'il m'aurait offert, mais de l'eau ! .... Car c'est d'eau dont mon peuple a besoin, et non de pierre !
- Mais je te le répète, insista l'Homme, cette pierre est unique ..
- Unique ou pas, je n'en ai que faire. Et je te le dis, droit dans les yeux qui te manquent, de ta pierre, je n'en veux point.
- Tu ne veux pas de ma pierre ? ... Tu refuserais le présent de mon peuple ?
- Oui, je le refuse ! Car, en vérité, je te le dis, te le répète, tant tu me sembles aussi sourd que ton peuple est aveugle, c'est d'eau, entends-tu ? C'est d'eau dont nous manquons, et non de pierre !

Sèchement, l'Homme se releva, fièrement il se dressa devant l'Autre et d'une voix blanche lui dit :

- Si tu refuses ce présent, alors, en vérité, je te le dis : ce sera la Guerre !
- La Guerre ?!? .... La Guerre parce que je me tue à te faire comprendre que ton présent n'est pas approprié aux besoins de mon peuple ? ... La Guerre parce que tu ne sais pas ouvrir tes yeux ?
- Non ... La Guerre parce que, en refusant ce présent, tu HUMILIES mon peuple !
- Moi ? ... J'humilierais ton peuple par le simple fait de refuser cette pierre, fut-elle unique ? ... Mais là n'était pas mon intention, mon frère. Je voulais juste, je te l'assure, donner un regard à tes yeux. Que tu vois au-delà de toi, au-delà de ton peuple.
- Eh bien moi, ce que je vois c'est que tu refuses ce présent, celui de mon peuple. Et si tu persistes dans ton refus, alors oui, ce sera la Guerre.

Le corps de l'Autre se désunit.
Il n'était plus que torticolis, plaintes et douleurs.
Au loin, déjà, tels des cobras, persiflaient les redoutables, grondaient les vents contraires.

- Eh bien soit, gémit l'Autre, puisque c'est ainsi que tu "vois" les choses, alors ... ce sera la Guerre.

Et ils se massacrèrent.
Des années entières.
Des millénaires.
De père en fils, de fils en pères.
Ils se massacrèrent à grands coups de pierres.


Aujourd'hui encore, partout, sur la Terre, c'est la Guerre.
Nous ne voulons pas le savoir.
Nous ne voulons pas le voir.
Il faut croire,
Que,
Depuis ce dimanche, aride, à jamais, pour toujours, nos yeux et nos coeurs sont faits,
De pierres.



podcast



NB : Toute ressemblance avec un éternel conflit, une terre présumée promise, ne serait assurément "pas fortuite".
Il n'y a pas de hasard, pas de miracle, juste un jardin.
De rencontres.

00:33 Écrit par Josey Wales dans Essai | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dieu, pierre, présent, futur, guerre, dimanche, homme |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu