Avertir le modérateur

28/02/2009

Lettre à Mon Blog

La Vraie Vie

Mon cher Blog,

J’espère que tu te portes bien. Qu’ils sont gentils avec toi. Les gens de la blogosphère. Qui eux-mêmes ne peuvent être que gentils vu qu’ils tentent, pauvrets, de s’échapper, chacun de leur côté, donc et par conséquent, dans le désordre le plus injuste, le bordel épouvantablement ambiant, le Néandertal, tentent, disais-je, de s’échapper pour de faux de ce que le commun et con des mortels nomme : “La Vraie Vie”.
Celle des “plus démunis”.
Je veux dire : comment ne pas les aimer ces gens-là qui font des petits clics, là où d’habitude ça fait de "grands chloups" ?
Les comprendre, au moins, mon chéri numérique.
Ils sont si bons et généreux, n’est-ce pas, dans leur désir frais, sincère, et tellement “wikiesque”, de construire un “réseau social”.
C’est beau, non, mon amour, ce terme de : “réseau social” ?
Tout de suite, on y croit.
De Bois.
De Fer.
L’Enfer !
L’Enfer, oui, puisque mensonge vaut mieux que songe.

Quoi ?

Le Paradis ?


Mais tu sais, mon Casimir vérolé, le Paradis, fut-il sur Terre, nous autres, humains formatés comme des rats, nous n’avons jamais su quoi .. en faire !
Alors, taïaut, haro sur la baudet, en avant Rantanplan, numérisons à foison, bordel à cul et tout de go, nos manques et notre solitude sur le Deux Points Zéro.
Telle est la réponse.
Impudique et masturbatoire.
A défaut d’être Warholienne.

Tu sais, ce n’est pas que je t’oublie ou te délaisse, mais j’ai des tas de trucs à faire, comme peler des oignons, vider une truite, dire bonjour à la dame, changer une roue, faire mon lit.
Relire Camus.

Je ne sais, ma dépendance, si je dois te dire que, parfois, à toi je pense, ou si, dorénavant, je m’en fous.
Je ne sais pas si j’ai encore envie de toi.

Juste, j’espère que tu as beau temps.

Que tu as beau temps.


Ton obligé : Josey Wales


podcast


PS : Je serais, néanmoins heureux, que tu me donnes de tes nouvelles par retour de Blog.


["Le pessimiste, c'est celui qui attend la pluie ; moi, je suis déjà mouillé !" - Léonard Cohen répondant à Laure Adler lors d'un Cercle De Minuit du siècle dernier ...]

13/10/2008

Entrez Ici Le Titre Du Billet

Blogosphère           

- Rien.
- Vraiment ?
- Oui. Vraiment. Rien.
- Attends .. Tu ne vas pas alerter la blogosphère pour .. POUR RIEN !
- Et pourquoi pas !
- Eh bien, parce que ..
- Parce que, quoi ?
- Parce que ça ne se fait pas, voyons !
- Tu es sûre ?
- Sûre de quoi ?
- Qu'ils ne sont pas des milliers à faire TOUT comme moi : alerter, comme tu l'dis, la blogosphère, en publiant un billet où il n'y a RIEN dedans ?
- Non mais tu te rends compte de ce que tu dis ?
- Oui.
- Tu en mesures bien les conséquences ?
- Oui.
- Tu sais que tu vas te faire pourrir !
- T'as oublié ta race !
- Quoi ?
- Je dis que t'as oublié ta race.
- Où ça ?
- Après pourrir !
- Ah oui, pardon .. Tu sais que tu vas te faire pourrir ta race ?
- Oui.
- Alors soit tu es fou, soit tu ..
- Soit je ?
- ....
- SOIT JE ?
- Je sais pas. Je préfère ne rien dire.
- Ah ! ... Tu vois bien !
- Je vois bien quoi ?
- Que toi aussi, tu préfères ne rien dire et pourtant tu le dis !
- Et alors ?
- Et alors si tu préfères ne rien dire et qu'tu le dis pourquoi je ne l'écrirais pas, moi ! ... Hein ?
- Oui, sauf que la différence c'est tu m'as poussé à le dire ! Alors que personne, tu m'entends ? Personne ne te pousse ou ne t'oblige à publier un billet où il n'y a rien à lire vu que tu n'as rien à dire !
- Ah pardon ! Je n'ai jamais dit que je n'avais rien à dire !
- Oh l'enfoiré !
- Comment ça l'enfoiré ?
- Ben oui, attends ! ... Relis donc le billet que nous sommes en train d'écrire ! ... On peut y lire noir sur blanc que .. Que ...
- Que quoi ?
- ....
- QUE QUOI ?
- Non.
- Non quoi ?
- Rien.
- Vraiment ?
- Oui. Vraiment. Rien.
- Attends .. Tu ne vas pas alerter la blogosphère pour .. POUR RIEN !

Etc.


podcast

20:18 Écrit par Josey Wales dans Shock Corridor | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : rien, tout, dire, ecrire, ne rien dire, sur tout ecrire, blogosphère |

05/10/2008

"Tu Bouges Un Cil Et T'Es Mort Connard !" [2/2]

Résumé de l'épisode précédent :

Alors que Christine Lagarde est toujours au gouvernement, que Gaetan vient de se faire éliminer de la Star Ac 8 et que, profitant en lousdé de la crise financière, les Russes tardent à quitter la Géorgie, un homme s'introduit chez moi et, sans faire ni une ni deux, ni rien du tout, réussit le colossal exploit de m'immobiliser sans Taser avant de braquer un Magnum 357 sur ma tempe.
Cet homme ne cherche rien.
Chercher, c'est pas son truc.
Lui, il trouve.
Direct !


The Intruder

- Vous ne voulez pas répondre, c'est ça ?
- Répondre à quoi ?
- A la question que j'viens de vous poser, bordel ! Vous m'dites que vous trouvez ! Mais vous trouvez quoi ?
- Plus tard. Chaque chose en son temps, Josey. Et il ne va pas tarder, faites-moi confiance. Mais auparavant, intéressons-nous plutôt à votre .. Cas !
- A mon .. Cas ?
- Oui. J'ai l'impression que vous menez une double vie !
- Une double vie ? .. Vraiment ?
- Absolument ... Dans l'une de ces vies, vous êtes Philippe Ripley Sage, clown médiatique pour une respectable entreprise radiophonique. Vous avez un numéro de Sécurité Sociale, vous payez vos impôts et ... Vous versez une larmichette quand aux aurores vous tombez sur deux SDF dormant enlacés au pied d'un simple complexe cinématographique.
Mais vous avez une autre vie .. électronique.
Vous êtes le hors-la-Vie connu sous le nom de Josey Wales, virtuellement coupable de masturbations numériques, d'éjaculations faites de points et de virgules, de branlotages blogomerdiques.
Mais une seule de ces vies a un avenir.
L'autre n'en a pas.
- Et vous avez trouvé ça ?
- Dans votre fichier Edvirsp. Le fichier qui, comme le dit le dessin, vous prend tous pour des "consrsp" !
- Vous savez quoi ?
- Non ..
- C'que vous m'dites, là .. Ça ..
- Ça ?
- M'attriste.
- Vous m'en voyez désolé ..
- Désolé ? .. C'est facile de l'être, armé d'un Magnum 357 et de fiches à la con. Oh oui ! C'est trop facile ! ... Vous débarquez là, chez moi, vous faites vot' caïd, vot' Monsieur-je-sais-tout, c'est juste si vous n'm'faites pas la morale ! .. Non mais ça veut dire quoi ça, hein ? De traiter les gens comme vous l'faites ! .. Alors, comme ça, j'aurais une double-vie, hein ? Et l'une d'elles n'aurait aucun avenir ! .. Et alors ? ... Qu'est-ce que ça peut bien vous foutre !
- En vérité, rien ! J'en ai rien à foutre !
- Mais alors qu'est-ce que vous cherchez ?
- Je crois vous l'avoir déjà dit : je ne cherche pas, je ne cherche rien, c'est une perte de temps que de chercher. Moi, je trouve ! Direct !
- Et il vous faut une arme pour ça ?
- Pas nécessairement. Mais ça aide.
- Ça aide ? .. Putain, mais si tout un chacun f'sait comme vous, le Monde serait insupportable !
- Parce qu'il ne l'est pas ?
- ....
- S'il ne l'était pas, vous ne vous réfugieriez pas derrière un personnage virtuel, celui de Josey Wales. Vous ne vous masturberiez pas aux yeux, aveugles, de l'égotique blogosphère. Ce que je veux dire, c'est que vous cherchez - et donc en cherchant vous perdez votre temps - oui, vous cherchez à échapper à la réalité, la votre. Mais pas seulement. En fait, vous cherchez encore autre chose. Mais quoi ?
- ...
- Je vois. Vous ne savez pas. Ou ne voulez pas le dire, tant ça vous semble .. inavouable ? .. Ou honteux, peut-être ..
- Et vous ? ... Vous n'avez pas honte de braquer les gens avec un gros calibre ? .. De faire preuve de violence ?
- De violence ? Mon Dieu ! Comme vous y allez ! .. Parce que vous, peut-être, vous ne l'êtes pas, violent !
- En tous les cas, je n'suis pas un tueur, moi ! .. Contrairement à vous !
- A moi ? .. Mais, qui vous dit que j'en suis un ?
- Ah non, arrêtez vot' cinéma, s'il vous plait ! .. Attendez ! Vous êtes armé jusqu'aux dents et vous ne seriez pas un tueur ?
- Je vois ! Parce que je tiens une arme et la pointe sur vous, alors je suis un tueur. Voilà donc votre raisonnement !
- Ben oui. Logique non ?
- Vu de votre fenêtre, oui ! Sauf que voyez-vous, cette arme qui ne me quitte jamais, je n'ai, jusqu'ici, pas eu l'occasion de m'en servir. Et je compte bien qu'il en soit toujours ainsi. En d'autres termes, méfiez-vous des apparences, des conclusions hâtives, telles que : elle tient un oeuf dans ses mains, donc c'est une magicienne ou il pointe une arme sur moi, donc c'est un tueur. Eh non, je n'en suis pas un. Alors que vous ..
- Comment ça moi ?
- Ah vous ! .. Vous en êtes un, et de catégorie une !
- Mais .. Mais non ! Bien sûr que non ! Vous pouvez même vérifier ! Fouillez tout c'que vous voudrez, et vous verrez bien que je n'suis pas armé ! J'ai pas d'armes, moi !
- Ah oui ? ... Et les mots ?
- Quoi, les mots ?
- Les mots que vous écrivez, vous ne croyez pas que, parfois, ils sont destinés à tuer, et j'ajouterais "volontairement" puisque vous en êtes le premier responsable ? ... Ne croyez-vous pas, que par les mots vous avez tué, même symboliquement, un espoir naissant, un amour, un ami ? .. Oh, je sais, vous allez me dire que non, vous les avez juste blessés. Mais ça change quoi ? Vous le savez bien, vous, qu'il y a des blessures qui ne se referment jamais. A tel point, qu'au bout du compte, vous finissez par en crever ! Et seul ! Oublié de tous ! Même de ceux qui vous avaient promis de ne jamais vous abandonner, vous vous rappelez ? ... Oui, il y a des mots terribles et précis, des billets entiers de mots assassins, qui démontrent que vous êtes un tueur. Et non des moindres !
- ...
- Bon .. Eh bien voilà ..
- Voilà quoi ?
- J'ai trouvé !
- Trouvé quoi ?
- Qui vous êtes. Je vous l'ai dit, je suis celui qui trouve. Une nouvelle fois, j'ai trouvé. Et donc, il est temps pour moi de prendre congé ..
- Non attendez ! Attendez ! ... Vous avez dit que vous avez trouvé, que vous savez qui je suis.
- C'est exact !
- Mais .. Qui je suis, alors ?
- Je vous l'ai dit : l'une de vos vies n'a aucun avenir. Car vous n'y êtes pas. Ne cherchez pas laquelle. Trouvez l'autre. Direct ! ... Ah, une dernière chose, la plus importante, sans doute :
Ne cherchez pas dans le virtuel ce que nous n'avez pas obtenu dans le réel ..
... Bonne chance !



podcast


21:30 Écrit par Josey Wales dans Essai, Shock Corridor | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : schizophrénie, blogosphère, double-vie, choix, virtuel, réel, matrix |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu