Avertir le modérateur

09/09/2008

Chili Con Carne

3 1/2 4

Ils sont alignés.
Parfaitement.
Ces petits verres désuets, dépareillés.
Je ne les toucherai pas.
Ils resteront là, culs tournés vers le plafond.
J'attendrai que, par le premier vol, tu t'en reviennes pour, avec moi, les retourner et nous itou, quand ensemble, à nos retrouvailles, nous boirons.

Comme de bien entendu je n'aurai toujours pas fait emplette de tabourets, et c'est debout, les yeux cernés dans les tiens, palestiniens, que nous trinquerons sans proférer le moindre son, sourires naissants aux commissures, coeur battant chamade, soulevant poitrine extasiée dans son wonderbra.

Je te demanderai encore une fois si par le plus grand des hasards, ça n'existerait donc pas, un wondercouilles.

Tu me répondras que décidément je suis toujours aussi con, alors je sauterai sur l'occasion te priant, puisque tu l'évoques, de libérer le tien, afin que, sur l'oreiller que délicatement tu m'as laissé, j'explore le divin secret d'une soixante-deuxarde de janvier qui, je l'avoue, me fait vriller.


podcast



18:59 Écrit par Josey Wales dans L'Epris | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : benedicte desforges, wonderbra, oreiller, con, secret, divin |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu